Visuel 1

Travaux fluviaux

TÉLÉCHARGEZ NOS PLAQUETTES

Travaux fluviauxTravaux fluviaux Travaux maritimesTravaux maritimes

 

  • Travaux fluviaux

    VINCI Construction Maritime et Fluvial a développé des procédés et des matériels qui lui permettent de se positionner en leader sur les travaux d’aménagements fluviaux. Nous réalisons tous les métiers liés à la voie d’eau : dragage, déroctage, quais, appontements, estacades, écluses, barrages, protections de berges, traversées sous fluviales.

    L’environnement est une préoccupation majeure chez VINCI Construction Maritime et Fluvial, c’est pourquoi nous sommes sans cesse amenés à imaginer de nouvelles techniques : protection de berges conciliant l’environnement et le transport fluvial, passes à poissons et traitement des boues de dragage.

    L’innovation est également au cœur de nos travaux et nous développons régulièrement de nouveaux matériels : pelles flottantes, barrages pour déchets flottants, système de protections des ouvrages aux chocs de bateaux, ducs d’Albe télescopiques ou encore pontons de travaux.

    Viaduc de la Dordogne

    Viaduc de la Dordogne

    Viaduc de la Dordogne
    Technicité et logistique

    Avec ses 1 329 mètres de longueur, le futur Viaduc de la Dordogne sera le plus gros ouvrage de la ligne à grande vitesse Bordeaux-Tours, qui sera mise en service en 2017. Dans le cadre de la construction de cet imposant ouvrage, VINCI Construction Maritime et Fluvial était en charge de la construction de six batardeaux en rivière et de deux à terre pour permettre la réalisation des radiers et des piles.

    Outre les contraintes liées à la sauvegarde de l’environnement sur l’ensemble du tracé de la ligne TGV et la très forte co-activité sur ce type d’ouvrage, le chantier a été un véritable défi logistique. En plus des grues et des pontons, c’est au total 1 500 tonnes de palplanches, 1 000 tonnes de tubes et de gaines, 400 tonnes de liernes et de butons qui ont dû être acheminés sur site.

    Un travail de titan, donc, que les futurs voyageurs de la ligne Paris-Bordeaux auront sans doute du mal à apprécier, car en 2017, le TGV ne mettra que… 15 secondes pour traverser ce viaduc.


    AMENAGEMENT HYDRAULIQUE DU COUESNON
    Dragage intensif et valorisation des sédiments

    Classé au patrimoine mondial de l’Unesco et visité par des millions de touristes chaque année, le Mont-Saint-Michel, est aujourd’hui menacé et perd peu à peu son caractère maritime. Face à ce constat alarmant, le Syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel a lancé, en 2005, un vaste programme de travaux destinés à désensabler le Mont. Un projet titanesque auquel VINCI Construction Maritime et Fluvial a activement participé en collaboration avec les sociétés VINCI Construction Terrassement (mandataire) et TPC, filiale de VINCI Construction France.

    L’objectif était de créer un immense réservoir d’eau naturel permettant, grâce à des « lâchers » d’eau depuis le barrage, de chasser au large de la baie les sédiments déposés.

    La première étape de ce chantier a été le dragage du lit du Couesnon à l’amont du barrage, sur une longueur de 4,7 km. En deux ans et demi, les équipes d’VINCI Construction Maritime et Fluvial ont ainsi curé plus de 450 000 m³ de matériaux afin d’atteindre une capacité de stockage en eau de 800 000 m³. Sur le fleuve, une drague aspiratrice stationnaire désagrégeait et aspirait les matériaux avant de les acheminer via 5 km de conduites flottantes et terrestres jusqu’à l’anse du Moidrey.

    Au total, entre les opérations de dragage et de terrassement, près de 9 km de canaux ont été terrassés et plus d’un million de mètres cubes de tangue ont été extraits et valorisés sur des parcelles agricoles voisines, permettant une capacité de stockage finale de 1 700 000 m³ d’eau.