Actualité

Retour >>

Barrages de l’Aisne et de la Meuse : Première microcentrale hydroélectrique inaugurée à Givet

Barrages de l’Aisne et de la Meuse : Première microcentrale hydroélectrique inaugurée à Givet

Le lundi 14 mars, la première microcentrale hydroélectrique a été mise en service à Givet, sur la Meuse, dans le cadre du contrat de partenariat entre VNF et la société BAMEO pour le remplacement et la modernisation des barrages de l’Aisne et de la Meuse.

Depuis le printemps 2015, le groupement d’entreprise COREBAM - dont VINCI Construction Maritime et Fluvial est mandataire - œuvre sur le site pour construire une microcentrale hydroélectrique en rive droite.

Des travaux réalisés dans les délais

Il aura fallu 8 mois de travaux préalables avant l’installation des turbines VLH (Very Low Head), de 50 tonnes chacune, par une grue de 400 tonnes permettant la pose d’une précision exceptionnelle. Les travaux de fondations , réalisés par VINCI Construction Maritime et Fluvial , ont permis la construction d’une enceinte en palplanches de grande ampleur pour isoler, en rive droite, la Meuse du canal où est installé l’ouvrage de génie civil de 9 mètres de haut accueillant les deux turbines.

D’autres travaux – réalisés par  groupement COREBAM - ont concerné la construction du local technique, indispensable pour la commande des turbines ainsi que pour le traitement et la transformation de l’électricité avant son injection dans le réseau.

Des phases de tests et d’essais ont suivi au cours du premier trimestre 2016 et, depuis le 14 mars 2016, l’ouvrage est en service comme prévu au cahier des charges.

Les autres équipements réalisés à Givet

Dans le cadre de ce projet, COREBAM a également construit une passe à poissons multi-espèces et une passe à anguilles supplémentaire, afin de permettre le franchissement piscicole de l’ouvrage.

Le contrat de partenariat entre VNF et BAMEO

Le contrat de partenariat signé jeudi 24 octobre 2013, conclu pour une durée de 30 ans, prévoit le financement, la conception, la construction, l’exploitation, la maintenance et le renouvellement de 29 nouveaux barrages automatisés et de leurs équipements associés (notamment passes à poissons) sur l’Aisne et la Meuse et des barrages de Givet et Monthermé déjà reconstruits.

Le volet constructif a été confié au groupement de conception-construction COREBAM, créé pour l’occasion et réunissant quatre filiales de VINCI Construction France : VINCI Construction Maritime et Fluvial (mandataire), VINCI Construction France TP Lyon, GTM Hallé et Tournaud.

Le montant total du projet s’élève à 312 millions d’euros HT.

Photo © BAMEO